05 octobre 2021

Roulez futé, roulez au GPL

Et si GPL signifiait Gaz Parfait pour L’automobile ? Il faut dire que ce carburant combine de nombreuses qualités souvent méconnues : il est écologique, économique et sûr. A l’heure de la hausse continuelle du prix des carburants et de la chasse au CO₂, cela fait sens. Mais est-ce facile de « rouler au GPL » ? Est-ce pratique ? Comment fait-on à la pompe ? Damien, Responsable Prestations tranversales pour la marque Dacia, nous dit tout sur ce fameux Gaz de Pétrole Liquéfié qui fait le bonheur des clients de l’offre de bicarburation ECO-G de Dacia. Avec une conclusion simple : l’essayer, c’est l’adopter !

« Du gaz de pétrole…ça doit être dangereux et ça pollue ! » Faux, c’est même tout le contraire ! Le GPL est malaimé par méconnaissance. Sa réputation de dangerosité est depuis longtemps obsolète et totalement injustifiée. Maîtrisée depuis de nombreuses décennies, la technologie de carburation au GPL est une solution sûre, fiable et simple. Elle fait le bonheur des futés qui l’ont adoptée car elle permet de rouler moins cher et plus longtemps. Comme avec le Diesel ? Oui mais avec un prix à la pompe inférieur, moins de rejets de CO₂ et de particules fines. Considéré comme un carburant « propre » dans de nombreux pays, le GPL gagne à être connu. Les clients Dacia peuvent en profiter sur toute la gamme, à travers le label ECO-G. Une offre unique sur le marché, 100% gagnante pour le client comme pour la planète.

Le GPL c’est pratique, c’est économique, c’est écologique, c’est simple. Le GPL, c’est tout Dacia !

Damien, Responsable Prestations tranversales Dacia

 

 

Les plus grands adeptes de ce carburant sont la Russie, la Turquie, la Pologne, l’Ukraine ou encore l’Italie.

Le GPL : une carburation dans l’air du temps

Le GPL n’est pas une niche ou un phénomène de mode. Bien au contraire ! Cette technologie de carburation existe dans l’automobile depuis 1979 et elle a conquis le monde. Les plus grands adeptes de ce carburant sont la Corée, la Russie, la Thaïlande, le Mexique et la Turquie. En Europe, il s’agit de la Pologne, de l’Ukraine ou encore de l’Italie. Aujourd’hui, 28 millions de véhicules roulent au GPL sur la planète.

« Le développement du GPL dans ces pays s’explique soit par la présence de ressources naturelles en gaz abondantes soit par une fiscalité incitative liée à son statut de « carburant propre » (taxes sur le CO₂ ou malus écologique réduits). Les véhicules roulant au GPL bénéficient par exemple de la vignette Crit’Air 1 en France et la vignette « ECO » en Espagne » précise Damien.

Dans d’autres pays, la percée plus lente du GPL s’explique principalement par une méconnaissance des avantages de cette énergie et par la moindre densité des stations-service proposant ce carburant.

Dacia croit au GPL depuis 2010

L’audace de Dacia en matière de GPL

La grande majorité des voitures équipées de cette bicarburation l’ont été en « seconde monte ». Autrement dit, par des transformateurs spécialisés, en dehors des réseaux du constructeur. Mais depuis deux ans, le GPL a plus que jamais le vent en poupe. Les ventes décollent, poussées par la hausse du prix à la pompe des carburants essence et Diesel.

Dans ce contexte, les offres de bicarburation essence/GPL en première monte des constructeurs automobiles se multiplient. Marque audacieuse, qui a bousculé le monde de l’automobile avec son modèle économique inédit et ses véhicules abordables, contemporains et centrés sur l’essentiel, Dacia croit au GPL depuis 2010. Elle est aujourd’hui l’unique marque du marché à proposer cette bicarburation sur toute sa gamme thermique. Une nouvelle preuve de son audace !

« Dacia a démocratisé l’offre GPL en proposant cette bicarburation sous le label ECO-G sur toute sa gamme composée de Sandero, Sandero Stepway, Logan, Nouveau Duster et Nouveau Jogger » rappelle Damien.

Résultat, le GPL « explose » ! En France par exemple, le marché a été multiplié par 4 sur le premier semestre 2021 par rapport à celui de 2020 et par 15 par rapport à celui de 2019. Cette très forte croissance est portée par la marque Dacia : en 2020, elle représentait 78% des ventes en France de véhicules neufs équipés au GPL. Une belle performance qui en dit long sur l’adéquation entre le GPL et la philosophie de la marque !

L’intégration de la technologie GPL sur le moteur TCe 100 ECO-G est faite en usine directement sur les chaines d’assemblage.

ECO-G, le GPL « sans contrainte » par Dacia

L’intégration en usine de cette technologie éprouvée sur le moteur TCe 100 ECO-G est un gage de sécurité et de fiabilité. La durée de la garantie constructeur (3 ans / 100 000 kilomètres), les intervalles et le coût des opérations de maintenance, la capacité du coffre sont identiques à ceux d’une version essence. L’intégration du réservoir de GPL est optimisée en le positionnant en lieu et place de la roue de secours.

Cette offre en première monte d’usine, associée à la garantie constructeur a permis de rassurer et d’attirer de nombreux nouveaux clients. Les ventes de modèles GPL représentaient déjà 1 vente de Dacia sur 5 en 2020. Sur le premier semestre 2021, elles représentent 28% du total des ventes. Un succès légitime tant l’offre est pleine d’atouts.

« Le client Dacia est très pragmatique : il recherche un véhicule utile pour son quotidien. Grâce à la bicarburation et à ses deux réservoirs, le GPL offre une autonomie de plus de 1 000 km qui va jusqu’à 1 300 kilomètres sur la Nouvelle Dacia Sandero » explique Damien

L’intégration du réservoir de GPL est optimisée en le positionnant en lieu et place de la roue de secours.

L’offre Dacia ECO-G se veut :

  • Pratique : le volume de chargement du coffre est inchangé malgré le second réservoir. Le remplissage du GPL s’effectue au niveau de la trappe à carburant, comme pour l’essence.
  • Economique : en carburant au GPL, le moteur consomme environ 15% de plus qu’à l’essence, mais ce carburant s’achète en moyenne 40% moins cher. L’achat d’une Dacia ECO-G s’amortit très vite. Grâce à la bicarburation et donc à la présence de deux réservoirs, l’autonomie dépasse 1 000 km sans passer par la pompe. En roulant au GPL, Nouvelle Sandero ECO-G offre par exemple plus de 1 300 km d’autonomie.
  • Ecologique : en carburant au GPL, une Dacia émet 10% de CO₂ en moins qu’à l’essence tout en offrant un couple et une puissance moteur supérieurs.
  • Simple : l’autonomie permise par chaque réservoir s’affiche sur l’écran du tableau de bord. La commutation à la carburation essence est automatique si le réservoir de GPL est vide.

Avec de tels arguments, le GPL chez Dacia est un choix de carburation à la fois « malin » et « écologique ». 100% gagnant pour le client comme pour la planète.

 

Qu’est-ce que le GPL ?

Le GPL pour Gaz de Pétrole Liquéfié, est un mélange d’hydrocarbures légers, principalement du butane (le gaz domestique) et du propane. Ce gaz est absolument non toxique. Brûlé, il ne produit quasiment pas de particules fines et limite les émissions de Nox, responsables des maladies respiratoires. Il provient à plus de 60% de gaz naturel.

Cette énergie utilisée en bicarburation : le moteur fonctionne à l’essence et au GPL grâce à deux réservoirs distincts. L’automobiliste est libre de choisir sa carburation. La carburation au GPL émet en moyenne 10% d’émissions de CO₂ en moins que l’essence. En Europe, ce carburant est distribué dans 32 000 stations-service, soit ¼ du réseau.

Adoption de la plateforme de certification Blockchain de Wiztopic

Dans le but de sécuriser sa communication, Renault Group certifie ses documents avec Wiztrust depuis le 20 Février 2020. Vous pouvez en vérifier l'authenticité sur le site wiztrust.com.

Contacts presse

Retrouvez ici les dossiers de photos et vidéos correspondants à nos dernières actualités

Galerie

A propos de Renault Group

Retrouvez ici les dossiers de photos et vidéos correspondants à nos dernières actualités

Newsalert
Pour recevoir en temps réel nos actualités, inscrivez-vous à nos alertes et sélectionnez vos préférences. 
pagebuilder.components.cta.text